Plancher du RdC

Publié le par objectif-bbc-mob83.over-blog.net

Ca y est je commence enfin mon plancher après deux mois dans l'argile pour coffrer les fondations.

Il faut tout d'abord mettre à niveau les terres afin que l'on puisse travailler sur une plateforme. De plus le plancher doit être surélevé par rapport à la plateforme. Mise à part un roché le remblaiemen,t c'est bien déroulé, c'est juste un travail de bagnard!

 

Le plancher est constitué de poutres maitresses en douglas massif d'un seul tenant (2 poutres de 10 mètres et 4 poutres de 8 mètres).

Avant toute chose il faut mettre en place les plots métalliques.

Après avoir fixé un plot galvanisé, je règle la position des 2 autres référants en adoptant la méthode du 3, 4, 5 ( 3² + 4² = 5²). Tout maçon qui se respecte connait cette règle.

L'incertitude avec cette méthode porte sur le fait que les poutres ne sont pas parfaitement rectiligne et qu'elles oscillent dès que je les remue.

Une fois cette étape terminée j'implante tous les autres plots métalliques ; l'implantation plane est terminée.

Après je les fixe sur les fondations avec des goujons de type "Spit fix II" pour les connaisseur sans serrer les boulons.

Ensuite je vais régler la troisième dimensions ( la hauteur des plots) à l'aide de cales de bois de 10 cm d'épaisseur que je vais raboter afin de partir sur un plancher de niveau si le soleil veut bien nous faire coucocu !!

On est dans le Sud pour cela : merde !

Puis viendra le temps ou mes poutres s'élèveront dans le ciel pour s'acheminer tranquillement dans leur position finale afin d'être boulonnées solidement aux plots métalliques via des tiges filetées Elles seront également interconectées par de grandes vis allant jusqu'à 280 mm.

Ô soleil quand est-ce que tu te pointes ?

Sur les photos on a pas l'impression qu'il pleut mais je vous garanti que la terre colle aux chaussures :

https://picasaweb.google.com/hubert.martin7/15PlancherDuRdC?authkey=Gv1sRgCJyXrpOt7pKtxQE#

Publié dans Superstructure

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article